Le Val Maubuée, ville riche ? (article du parisien Seine-et-Marne du 4 avril) :

Publié le par Torcypourtous

"Quand le nouveau président du Syndicat d’agglomération nouvelle (SAN) du Val Maubuée, Paul Miguel, a appris que le Val Maubuée était classé parmi les agglomérations nouvelles les plus riches, il a eu un choc. Pourtant, le Val Maubuée devra verser cette année 588 582 € au Fonds national de péréquation des recettes fiscales intercommunales et communales.

Un organisme issu de la loi de finances 2012 qui induit au plan national une redistribution des richesses entre collectivités. Les communes du Val Maubuée, elles aussi, seront taxées.
« Ce n’est pas le principe de redistribution des richesses mis en place par le gouvernement, plutôt intéressant, que nous remettons en cause, explique Pascal Mignon, directeur de cabinet du SAN mais le mode de calcul des richesses. »
Selon lui, le calcul ne prend en compte que les ressources, subventions comprises, sans tenir compte des dépenses obligatoires importantes non choisies par l’agglomération et destinées à construire la ville nouvelle. » Ainsi, le Val Maubuée cumule-t-il une dette à 80% d’aménagement choisi par l’Etat.

Des investissements reportés

Cette année, le patron du SAN demande à ses chefs de service « de racler les fonds de tiroirs, afin de réaliser des économies. Mais que se passera-t-il avec la montée en puissance du fonds qui devrait passer au niveau national de 150 M€ en 2012 à 780 M€ en 2015? « C’est bien simple, estime Pascal Mignon. Nous évaluons la contribution du territoire à partir de 2015 à 4 M€ par an : 3 M€ pour le SAN et 1 M€ pour les communes du Val Maubuée. Cette année, ces dernières paieront à elles toutes 151 945 € : c’est Champs-sur-Marne qui décroche le jackpot avec 53 309 €, devant Lognes, 38 276 € ; Torcy, 23 716 € ; Emerainville, 20 675 € et Noisiel, 15 969 €.
« Nous serons obligés de reporter des investissements, assure Pascal Mignon. Cette année, avec un budget de 119 M€, dont 87 M€ de fonctionnement, nous parvenons à maintenir un haut niveau d’investissement (31,5 M€) avec 10 M€ consacrées aux dépenses d’équipement, parmi lesquelles la réhabilitation du cinéma de la ferme du Buisson, la construction d’une Maison de l’entreprise à la cité Descartes à Champs-sur-Marne ou encore l’aménagement des pôles gare de Torcy et Noisiel. »
Dans un premier temps, le SAN entend se rapprocher des autres villes nouvelles; Evry (Essonne), Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) et Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) confrontées à la même problématique, afin de se mettre d’accord sur une réaction commune".

Commenter cet article